Voyager seule quand on est une femme

Sommaire


Elles s'appellent Nellie Bly, Annie Londonderry, Laura Dekker, Sarah Marquis ou encore Amelia Earhart et comme elles, des milliers de femmes partent chaque année explorer le monde. À pieds, à cheval, en bateau, à vélo ou en avion, ces icônes inspirantes et déterminées sont la preuve que le voyage n'a pas de genre et qu'avec de la volonté et un peu d'huile de coude, on peut toutes accéder à notre rêve d'aventure. Mais si le voyage est possible pour toutes, qu'est-ce qui empêche encore certaines de sauter le pas ? Laissez tomber toutes vos excuses, ladies, on va vous montrer que vous aussi, vous avez droit à votre moment de liberté !

I. La peur de l'insécurité

La peur de l'insécurité

Le premier problème qu'une femme rencontre quand elle veut voyager, c'est sa crainte de l'insécurité. L'inconnu fait peur. On ne sait jamais ce qu'il peut nous arriver. Alors dans le doute, beaucoup de femmes renoncent à partir. Mais si tout ça, finalement, ce n'était pas juste un problème de confiance en soi ?

Y a-t-il des contraintes à voyager seule pour une femme ?

Bien sûr....que non ! Votre seule contrainte c'est vous-même. Chez Copines de Voyage, on pense qu'il n'y a pas de problème, qu'il n'y a que des solutions. Vous vous demandiez peut-être comment gérer vos règles ? Et bien il suffit de prévoir ses protections à l'avance. Ou alors vous vous disiez que ça pouvait être dangereux ? Dans ce cas, allez-y par étape en commençant par partir un weekend par très loin, puis pour un court séjour en Europe. Vous pourrez ensuite partir une semaine un peu plus loin, et puis quelques mois à l'autre bout de la planète. Renseignez-vous des dangers éventuels auprès des ambassades françaises présentes dans chaque pays. Rappelez- vous, il n'est pas plus dangereux pour une femme que pour un homme de partir à l'aventure !

Et si on cassait les clichés ?

  1. Les femmes ne voyagent pas uniquement parce-qu'elle se sont fait larguer. Même si c'est une super idée de prendre le large suite à une difficulté sentimentale, ce n'est certainement pas l'ultime argument pour partir en vadrouille dans les rues du monde entier.
  2. Une femme peut se payer son voyage toute seule. Nombreux sont ceux qui pensent que les globetrotteuses se font financer par un tiers (famille, campagne de crowdfunding ou juste par un mec, quel qu'il soit). Aujourd'hui, les femmes gagnent leur vie et se paient elle-même leur voyage, si si.
  3. Il n'est pas plus dangereux pour une femme que pour un homme de voyager seule. Les populations auront plutôt tendance à vouloir vous aider, vous conseiller et vous protéger car vous suscitez chez eux de l'admiration. Si le risque zéro n'existe nulle part, sachez néanmoins que les agressions restent rares. Tellement rares, que quand elles arrivent, les médias s'en emparent et rédigent des articles qui provoquent l'effroi général. Il faut bien entendu respecter quelques règles élémentaires de sécurité partout où l'on se trouve mais il est vraiment inutile de sombrer dans la paranoïa et de se priver d'un billet d'avion vers l'autre bout de la planète.

Le réel premier frein au voyage en solo, c'est la peur de l'agression sexuelle. En 2013, il y a eu une vague médiatique suite à plusieurs viols en Inde. Le nombre de voyageuses seules se rendant dans ce pays a chuté de 35% selon le New York Times. A contrario, le rapport de l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (UNODC) a établit un rapport qui classe l'Inde très loin dans la liste des pays à risque d'agression, derrière des pays limitrophes de la France. La meilleure chose à faire si vous hésitez à partir seule en voyage, c'est de récolter les témoignages et expériences de femmes qui ont l'habitude de le faire. Ce sont celles qui ont vécu l'expérience qui vous en parleront le mieux. Les autres auront toujours de mauvais conseils à vous donner et entretiendront leurs propres peurs à travers votre louable ambition. « J'avais prévu de partir seule en Russie et de prendre le transsibérien. Quand j'en parlais à mes amis et à ma famille, qui n'avaient jamais fait ce voyage, ils me disaient que c'était dangereux, que ça allait être chaud pour moi et que je risquais de me faire agresser. J'ai quand même décidé de partir et dans la réalité des faits, les Russes, hommes comme femmes, ont tous été bienveillants avec moi. Ils m'ont pris sous leur aile, m'ont fait découvrir beaucoup d'endroits que je n'aurais pas pu voir seule, alors même qu'on ne parlait pas la même langue. En fait, mes amis avaient vu des vidéos tourner sur internet et ils en étaient restés là. » nous raconte Clémence, 27 ans qui voyage régulièrement seule. Inutile donc d'être en permanence sur le défensive, en pensant que toutes le personnes qui vous accostent vous veulent du mal. La plupart sont sincèrement bienveillantes. Si vous avez un doute sur une personne, évitez autant que possible les malentendus, les sujets de conversations liées au sexe, à la fête et ne faites pas la bise aux inconnus. Au début, vous pouvez copier l'attitude des femmes du pays que vous visitez. De plus, il est déconseillé de se promener avec une arme. Non seulement ça craint d'un point de vue légal, mais en plus parce-que sincèrement, vous allez vraiment l'utiliser ? Le fait d'utiliser une arme (l'Opinel est considéré comme une arme dans de nombreux pays), c'est vous mettre vous-mêmes dans la merde. Si les autorités le trouvent, elles vous arrêteront et vous aurez des problèmes à cause de votre peur d'avoir des problèmes, ce qui est très bête. Si vous sentez quelqu'un se rapprocher un peu trop près de vous, garder la tête haute et faites lui comprendre clairement que ça vous gêne. Paraissez confiante en toutes circonstances. Si votre sécurité est quelque chose qui vous inquiète vraiment trop, pourquoi n'envisageriez-vous pas plutôt de prendre des cours de self-défense ?

II. Le rapport à soi et à la solitude

Le rapport à soi et à la solitude

La solitude est une autre peur que l'on rencontre fréquemment. Soyez indulgente avec vous- même, la solitude n'est qu'une illusion. Il est possible et surtout très facile pendant un voyage de trouver des copain-e-s de route pour un jour, une semaine ou plusieurs mois. Voyez la solitude comme une force plutôt que comme une contrainte. Le rapport à soi est très différent à partir du moment où vous sortez de votre zone de confort. Loin de tous les a priori portés sur soi et sur les femmes en général, quand on est seule en voyage, on est obligée de puiser dans nos ressources et on se découvre un énorme courage. Si le premier voyage en solo peut être angoissant, soyez assurées qu'un jour, pendant votre séjour, vous vous trouverez à un endroit, en compagnie de quelqu'un ou dans une situation qui vous fera dire « Ok, maintenant je sais pourquoi je fais ça ». Et vous verrez votre blocage se lever immédiatement. Vous apprendrez beaucoup sur vous-même et vous prioriserez mieux vos envies et vos besoins. Si vous vous sentez un peu trop seule durant votre voyage, allez dans une auberge de jeunesse ou sur des sites de voyageurs (couchsurfing.com, tourlina, etc) et incrustez vous dans des événements et des lieux squattés par les autres voyageurs. Même si vous êtes timides, vous verrez que les rencontres se feront naturellement. Ce sera en plus l'occasion de faire une activité à plusieurs, ce qui vous permettra d'économiser un peu d'argent.

Pendant votre voyage, vos certitudes seront certainement chamboulées car chaque pays a sa culture et son histoire, ses moeurs et ses habitudes, ses codes et ses évolutions propres. Il faudra savoir rester à votre place car imposer votre style dans un pays dans lequel vous venez en simple touriste peut être irrespectueux. Par exemple, si s'habiller comme bon vous semble peut être à vos yeux un acte de résistance destiné à aider les femmes qui n'ont pas les même droits que vous, il semble qu'il soit caduque si vous ne connaissez par la culture du pays dans lequel vous vous immergez. Vous êtes dans un pays étrangers en qualité de touriste et ce serait aller à l'encontre des combats menés par les vraies habitantes que de vouloir prendre à votre compte leurs problèmes. C'est vous qui décidez de voyager, c'est à vous de vous adapter.

Dans tous les cas, il faut savoir rester humble. Parce-que ça va forcément vous arriver un jour, vous allez vous faire arnaquer, tomber sur des cons ou vous sentir ridicule. Mais vous êtes humaine. Ce qui se passe à l'étranger, reste à l'étranger et si vous voulez taire vos petits secrets à jamais, ça vous regarde. Plus tard vous rirez de vos bêtises de débutantes. C'est aussi ce qui vous rend attachante. Comme le dit Stéphane sur le blog de Moi et mes Souliers « l'humilité amène le respect de soi et des autres ».

III. Conseils et astuces à destination de celles qui se lancent

Avant chaque voyage, que l'on soit seule ou à plusieurs, il faut se renseigner. On ne parle pas là d'établir un programme détaillé de toutes les activités que vous voulez faire mais de vous informer sur ce qui se fait et ce qui ne se fait pas dans chaque pays en matière d'attitude. Il y a également quelques petites choses à savoir pour vos premier pas dans le monde des grandes aventurières :

  • Essayez autant que possible de planifier votre première arrivée en journée. C'est plus pratique de vous perdre en plein jour
  • Évitez les rabatteurs qui vous prennent d'assaut quand vous sortez de votre bus ou de l'aéroport pour vous proposer un logement ou une excursion. Passez votre chemin et attendez d'être au calme pour faire votre choix.
  • Garder vos proches au courant de ce que vous faites. Voyager seule, ce n'est pas couper les ponts avec vos proches et si l'envie de partir à l'autre bout de la planète pour souffler un peu vous taraude, sachez qu'un petit message de temps en temps suffira à rassurer vos proches.
  • Répartissez votre argent dans plusieurs endroits pour éviter de vous retrouver dépouillée et sans le sous.
  • Laissez vos bijoux chez vous. Si vous êtes familière avec le pays dans lequel vous vous trouvez, vous saurez quelle attitude adopter, mais en attendant, sobriété.
  • Photocopiez vos papiers d'identité, laissez-en une copie à une personne de confiance que vous pourrez joindre en cas de pépin et mettez-les également en ligne pour pouvoir les retrouver plus facilement

IV. Top 3 des destinations de voyage pour femme seule

« Voyager seule » c'est certainement une des choses que vous avez inscrite sur votre To Do List des choses à faire au moins une fois dans votre vie. Seulement vous êtes un peu hésitante, vous ne savez pas quelle destination choisir. Préoccupée par votre sécurité, vous voulez néanmoins sortir des sentiers battus et tenter le coup, au moins une fois, pour savoir. Copines de voyage vous aide à faire le tri parmi les centaines de destinations qui s'offrent à vous !

1. Les pays nordiques pour les plus téméraires

Les pays nordiques pour les plus téméraires

Norvège, Suède, Islande, Danemark, la réputation des pays nordiques n'est plus à faire. Reconnus comme étant les pays où il fait le meilleur vivre, l'Islande a même été primée de nombreuses fois pour être le pays le plus sûr au monde selon le Global Peace Index 2016.

2. L'Amérique du Nord pour les amoureuses des grands espaces

L'Amérique du Nord pour les amoureuses des grands espaces

C'est sans surprise que nos cousins outre Atlantique arrivent au deuxième sur le podium des pays les plus safes pour voyager seule. Il y a bien sûr Montréal, incontournable en été comme en hiver mais aussi le Québec tout entier ! N'hésitez pas à parcourir la région toute entière, jusqu'en Gaspésie où les habitants vous accueillerons à bras ouverts.

3. L'Asie pour celles qui cherchent le dépaysement total

L'Asie pour celles qui cherchent le dépaysement total

Laos, Cambodge, Bali, Thaïlande ou encore Chine, dans ces pays, le respect est très présent et vous pourrez vous promener sans crainte pour votre sécurité. En plus de leurs paysages idylliques, vous y trouverez le dépaysement que vous recherchez avec une population des plus chaleureuse. L'Asie attire chaque année des milliers de voyageuses solitaires et nombreuses sont celles qui rentrent en disant être « tombée amoureuse de ces pays ». On dirait bien que c'est maintenant à votre tour ;)

Êtes-vous prête à partir seule ?

Il y a trois questions que vous devez vous poser pour le savoir : est-ce que j'aimerais voyager ? Est-ce que je me suis déjà privée de faire quelque chose ou d'aller quelque part pour faire plaisir aux personnes qui sont parties en vacances avec moi ? Est-ce que j'ai des regrets concernants mes précédents voyages ou sur un voyage que j'aurais aimé faire ? Si l'une des réponse à ces trois questions est oui, alors dites-vous que vous êtes prête à voyager seule !

Et maintenant plus d'excuses, en route pour l'aventure !

Pour aller plus loin :


Pour partir seule mais sans être seule Content découvrez le concept de Copines de voyage.

Copié